Digital Construction World

La numérisation est essentielle pour les entrepreneurs qui veulent se professionnaliser, et Embuild doit les préparer à ce nouveau défi.

Ibens – Cartographier la phase de construction après le projet avec le programme de documentation numérique de chantier d’OpenSpace

Ibens, une entreprise de construction anversoise, s’est spécialisée dans les secteurs des soins de santé et de l’enseignement. Pour choisir nos missions, un de nos critères importants est que l’entreprise soit impliquée dans la conception dès le départ. L’entreprise souhaite réfléchir au projet dès le premier jour. Grâce à cette implication précoce, l’entreprise se montre pionnière depuis plus de 20 ans dans l’application des BIM (Building Information Modelling). Avec le programme de documentation numérique de chantier d’OpenSpace, l’entreprise franchit encore une étape : de la visualisation numérique du projet à la visualisation numérique de la phase de construction. L’accès est mis non seulement sur le renforcement de la capacité d’apprentissage de l’organisation, mais aussi sur l’amélioration de la qualité et de la sécurité.

Christopher Baute est désormais « digital innovator » chez Ibens. Il travaille dans cette entreprise depuis 10 ans. Pendant les huit premières années, il a été modélisateur BIM. À l’époque, ses prédécesseurs avaient déjà posé les premiers jalons du BIM chez Ibens. C’est auprès d’eux qu’il a pu apprendre les ficelles du métier. En partie grâce à ses propres développements au sein d’Ibens, il a vu la productivité du logiciel et le degré de précision augmenter régulièrement.

L’entreprise vise à numériser de plus en plus ses processus. Innovateur numérique, Christopher Baute et les deux co-directeurs généraux ont défini l’agenda numérique d’Ibens au cours des dernières années. Christopher Baute explique : « Je suis parti d’une fonction opérationnelle, c’est mon atout. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur industriel et j’aime beaucoup le secteur de la construction. Mais en même temps, je m’intéresse aux applications informatiques. Notre implication précoce dans les projets nous permet d’utiliser le BIM pour l’estimation et la production d’éléments de construction. Pour d’autres entreprises, la BIM est souvent un objectif et donc un coût supplémentaire. Pour nous, la BIM est un outil et une valeur ajoutée tout au long du processus ».

Des images du chantier à 360 degrés

L’entreprise ibens se concentre donc depuis longtemps sur l’introduction des BIM dans la préparation du chantier. Mais il faut ensuite passer à l’exécution. Christopher Baute poursuit : « Pendant la phase de construction, nous avons reçu beaucoup d’images sur l’état d’exécution, mais ces images nous sont parvenues de manière non structurée. Nous avons essayé de résoudre ce problème avec notre propre application, mais celle-ci n’offrait qu’une piètre expérience à l’utilisateur. Lors d’une journée d’inspiration organisée par Buildwise, nous avons découvert la documentation numérique de chantier à 360 degrés. Après plusieurs essais, nous avons finalement choisi OpenSpace »

Tous les chefs de projet d’Ibens sont désormais équipés de caméras à 360 degrés. Christopher Baute continue : « Ils établissent un parcours au moins une fois par semaine sur le chantier, avec la caméra sur leur casque. Sur l’ensemble du parcours, ils enregistrent l’aspect du chantier à ce moment-là. Nos chefs de projet commandent la caméra à l’aide de leur smartphone. Les images du système OpenSpace permettent de couvrir tout le chantier. Nous recevons ainsi chaque semaine un rapport visuel complet. Chaque point est clairement localisé. Même si les centres de soins résidentiels, par exemple, aient souvent des pièces similaires, il n’est pas possible de se tromper sur la pièce dont il s’agit. En effet, OpenSpace crée un plan de chaque parcours avec l’emplacement précis de chaque photo. Dans chaque rapport hebdomadaire, il est alors possible de comparer les différents points individuellement au fil du temps ». Cela montre l’évolution du chantier.

Partage d’images

OpenSpace permet à Ibens de partager facilement des images avec différents publics-cibles. Cela permet de rester transparent. Christopher Baute poursuit : « Nous pouvons les partager avec le client, les résidents et les utilisateurs, même avec les enfants d’une école, mais aussi avec les sous-traitants. Cela nous permet de communiquer efficacement avec, par exemple, nos plâtriers et nos menuisiers. OpenSpace permet également à nos propres ingénieurs de suivre l’avancement des travaux à distance. Ainsi, la boucle d’apprentissage très courte.

Les images ressemblent à ce qu’on peut trouver sur Google Street View, mais pour les chantiers de construction. OpenSpace nous permet même de relier les images du chantier à nos modèles BIM. Après une visite, il est possible de comparer les images du chantier avec le modèle BIM. Ils apparaissent simplement côte à côte sur l’écran. De cette manière, nous pouvons facilement détecter les éventuelles failles. »

De nouveaux développements

D’ailleurs, l’évolution est loin d’être figée. Par exemple, Ibens a déjà créé des états d’avancement avec un projet-pilote sur la base des images d’OpenSpace. En outre, l’entreprise dispose désormais d’un nouveau système ERP (Enterprise Resource Planning). Elle espère également les relier aux images d’OpenSpace. Le grand avantage d’OpenSpace est qu’il continue à développer lui-même un certain nombre d’applications à la demande des clients.

Christophe Baute

Digital Construction Brussels meets
Digital Construction Day

15 octobre 2024
Brussels Kart Expo